mardi 27 janvier 2009

Un moche dans les cordes

A la question "Comment trouvez vous Jurgen Fritz?", posée à une tranche générationelle 18-25ans, la réponse est unanime:


ça pour etre un escalade de la violence, ç'en ai une, et une sacré!
De la HAINE pur jus.
Tu m'as donné 7jours, il m'en a fallu 2,5 pour te mettre dans les cordes, fais gaffe tu es à deux doigts de te noyer dans la Tensch au quel cas tu seras déclaré K.O.

Dumortier, tu remarqueras que j'ai fais une faute d'orthographe à ton nom, loin de moi l'idée de ne par savoir orthographier correctement le Belge mais la fureur à fait fourcher mon Bic. Je m'occuperais graphiquement de ton cas plus tard...

Germaine



J'ai perdu mes billets de retour.
Mais je rentrerai coute que coute dans cette vallée qui ma vu naitre et à qui je dois tout.

lundi 26 janvier 2009


Tu sais pas ce que je suis en train de te préparer Fritz.
Tu vas t'en prendre pleins les dents.

dimanche 25 janvier 2009

Round 2

Heureusement le Samedi c'est Shabath, et quand j'ai fini d'envoyer du riz empoissoné au Palestinien, je repond a ceux qui ont souillé l'honneur du Capitaine Fritz, ces dernières 24Heures



Estou a tuer Lou la loutre from johann25 on Vimeo.


Lou La loutre je te laisse 1 semaine pour te défendre,
passé ce délais,
l'unique exemplaire de l'album be bop que ta mère a enregistré en 68 sera ma propriété!

tu as 7jours,

Le Capitaine,

samedi 24 janvier 2009

Lou la loutre VS Jurgen Fritz

Premier coup:


Prends ça dans ta gueule capitaine.

eu estou a brincar - pirates et cognac




Joie de vivre et rythmique endiablée,


Je profite de mon ennuie pour ramener un peu de couleur dans ce cendrier où seules les cœurs perdus que vous êtes viennent fumer leurs mégot…mégot qui je n’en doutent pas auront été ramassés sur les bites d’amarrage de votre fausse vallée où les seules traces d’eau sont des flaques laissées par les tempêtes de Bretagne.


Quant à moi, je m’en retourne sur mon île auco-proclamée afin de songer aux futurs épisodes video qui je n’en doutent pas, feront élevé lemegot au top5 des sites les plus rechercher à Ougadougou. Oui monsieur, eu estou a brincar remplacera sans nul doute plus belle la vie, et oui monsieur, Benoît Poelvoorde y aura un rôle.



vendredi 23 janvier 2009

Johnny Fatasse fait péter la came!!


















Ce mec n'est pas le héros de la cote west en vente de came, mais c'est une pur star Fenschoise,
idolâtrer de Hayange à Algrange pour c'est big arnaque et gros plan bien foireux, c'est lui qui règne sur l'est, il fauche le cuivre aux manouches et deale la came au gamins. Il a d'la caillase, trois double emplois a plein temps au lux, tous dans une boite import-export cachère tenue par son beauf'.
La semaine il se repose en tâtant un peu son cul dans le quartier, si vous connaissez un peu ma rue c'est lui qui fait bosser cette fille a qui il manque des dents et qui remplace désormais le skate parc. Je vous dit c'est une légende, j'le sait parce qu'il me le dit a chaque fois qui sonne pour me taxer une bière il a toujours le ventre en travaux parcaqu'il veux un jour ressembler a Carlos, il veux pèté comme lui et avoir son humour.
il me parle, j'l'regarde, j'l'fixe, et j'bloque sur cette vielle tache de poudre qu'il a sous l'nez, sa vie c'est sur elle est dans sa tête elle est palpitante a mort surtout quand il boit, et il me dit que là en ce moment, entre ces huit joints du matin et les douze l'après midi, il voudrait écrire son livre celui de sa vie a lui, celui de "the legend of a east cassos".
donc je c'est pas ce que ça va donnait mais jèspere qu'on aura des thune pour l'éditer, je finnirait en le citant, il le beugle avant de s'ecroulé dans son vomie de mousse:
"La came reviens toujours sur Algrange avec ****!!"

un singe en hiver


eu estou a brincar_numero 25 from johann25 on Vimeo.

je dedis ce post a Charlie Zanello,
non pas pour son air de famille avec les primates,
mais parceque il y a un peu de Charlie Zanello dans l'air de Lisbonne,
et un peu de sang de Charlie sur les banc de Lisbonne aussi

jeudi 22 janvier 2009

Barack Obama


"j'aime le feutre, la vie et les coquilettes, le musette et la bière pis fumer une bonne vieille gauldo en écoutant chanter Bruant"

Voodo&Cow
























pour plus d'info: www.voodooncow.unblog.fr

mercredi 21 janvier 2009

Ben Laden Actu




Bah je suis la lancée portugaise et verse une larme sur mon expréssivité feutrée en me rapellant ce qu'était chocoslip et comment c'est chiant un dimanche.

Sinon j'ai eu un super mail de youtube, comme quoi j'ai utilisé une chanson dont je n'avais pas les droits, peut etre que demain je serais au tribunal, ça date de l'année dernière quand même...

sinon je cherche du boulot et des idées pour mon avenir proche mais incertain...

Tante Berthe

Tante Germaine

mardi 20 janvier 2009

Connards d'occitans, salope de brézilienne, enfoiré de manouche.

Par une douce fin de semaine, le soleil se couchait sur la mer sans l'ébouillanter, les pierres de l'arc de Montpellier rosissait, rougissait à cette image charnelle et douce. Barak Obama n'avait pas encore été investi de sa mission divine de sauver les USA. Et n'avait pas encore chanté avec Bruce Springteen, l'équivalent américain en chanson industriel d'un Bernard Lavilliers chantant la Fensch.
Vous le savez, mes nombreux amis, que j'ai toujours su m'entourer d'une cours de femmes du plus haut choix, dont j'espère parfois vous avoir fait profité. Je ne sais ce qu'elles admiraient en moi? Le talent? La beauté? Le sexe ravageur? La capacité à boire du vin rouge et manger du roquefort sans fin? Un peu de tout cela à la fois je suppose. Bref, honorant la place du Peyrou de ma promenade personnelle, je réçu un coup de bigophone m'invitant à prendre part à de joyeuses festivités occitanes en tant que bal traditionnel.
Je peux pas piffrer ces enfoirés d'occitan qui s'extasie sur leur langue morte, déchet de latin teinté d'espagnol à deux balles, sans aucune vie, sans aucune souffrance, sans aucun combat! Que n'ont-ils eu de ligne maginot? que n'ont-ils eu d'usines? d'un vrai patrimoine capable de former les plus grandes personnalités, la plus grande conscience de classes ouvrière, rotant, éructant sa bière en tapant du point avant de chanter l'Internationale? Mais les bougres avaient de l'expérience pour attirer la clientèle, les salauds, et malgré mon ardeur au combat, je ne pus que pactiser l'espace d'une soirée avec ces sudistes frustré de ne pas avoir inventé la paella. Mais parfois la France n'a-t-elle pas sympathiser, dans les moments difficiles de notre siècle, avec son ennemi teutons? Ca t'étonnes que la teutonne tétonnes à ta santé?
Bref plusieurs arguments m'ont convaincu : l'appel était d'une copine charmante, Juliette, et sans être un Romeo, j'ai du mal à dire non aux appels incessants de ces gentes demoiselles. Deuxio, c'était gratuit. Troisio, y avait un conducteur, ou plutot une conductrice. Quatrio? Le godet de pif à 1 euro, ca force l'entente bordel de merde! Me voilà parti au milieu de gens au mono sourcil jouant de l'accordeon et de la vielle en tournicotant et en souriant. J'avoue qu'après une paye de godet j'ai moi-même participer à cette fanfaronnade, que si c'était pas de l'occitan mais du bon vieux biniou franchouillard, avec de la gouaille et tout ce qu'il s'en faut, j'y aurai bien fait tourner ma casquette! Surtout que leur pas de danse à ces occitans, c'est pas la valse! Faut apprendre, répéter, être concentrer! Heureusement j'y ai rencontré une petite brésilienne de Cascais au Portugal qui faisait son Erasmus à Montpellier. Elle avait un prénom de lune qui miroite sur la baie de Rio de Janeiro, entre les ficelles de string du bain de minuit, les hommes-femmes, la caïpirinha et Caetano qui chante avec sa voix de tapette a coté du Christ en croix. Lua, que c'est, son blase. Elle non plus, elle y entravait peau d'balle à la danse des canards, mais l'avait l'agilité pour ce qui est du lever de coude! Je lui ai dit que je la sortirais de ces soirées ringuardes Erasmus de Montpellier, que je l'emmenerais sur mon Bateau ivre, monter et descendre ces rues, boire du rhum ou de la biere, dans des vieux rades, que c'est ça la vie, bordel de merde. Tu me files ton numero? avec plaisir? merci!
Rentré à plus de 5heures, j'ai bien mis jusqu'au dimanche soir pour me remettre de cette soirée, qui finalement était bien arrosé, surtout que c'etait un lendemain de cuite mais ça c'est une autre histoire. Ma foi, le dimanche, c'est nul. Y en a qui Estou a brincar On se fait chier le dimanche. C'est morne, meme à Montpellier, ou le soleil brille et ou ça sent bon la cyprine en chaleur. On sort faire le marché le midi, ca parle en rebeuh, en portugais, en espinguoinche, en français aussi un peu. On se fait un bon repas du midi comme il faut. Celui qui te fait faire la sieste malgré le café arrosé de gnole que tu t'es descendu derrière la cravate.
Bref le dimanche soir, dans un petit rade à coté de chez moi qui s'appelle La Pleine Lune (brezilienne, si tu m'entends, je pense à toi) il y a toujours un petit concert de jazz manouche. Ca gratte putain! La y avait un vieux roumain qui joue du violon dans la rue, qui le fait pleurer comme ta mère pleurerait si tu lui arrachais un poil du nez. Ca commence calme, on se prend du rouge, on fait un peu tourner la casquette, ca fait calme genre Hot Club de France mais le guitariste à tout ces doigts. Au fur et a mesure que l'alcool monte (grace à l'épicerie d'a coté parcque sinon c'est trop cher), ca commence a boeufer, y a un trompetiste qui vient, meme un joueur de scie musicale qui l'utilise pour d'autre truc que pour le bois! Puis la ça bouge, et la petite Juliette aussi elle bouge. Ca c'est bien fini, elle aurait voulu m'avoir ce soir la je pense. Mais j'etais trop fatigué, et ça serait trop facile.
Enfin, un weekend à Montpellier.

lundi 19 janvier 2009

Le jour du seigneur

Voila bien 5 ans que je ne crois plus que le petit Jésus est l'enfant de Dieu, mais bien une sorte dé réincarnaion de Monsieur Mille feuille version Orientale,
le genre de malin qui parlait bien et qui a tout miser la dessus,
un peu comme ces braves vendeurs de hashish qui trainent pret de chez moi,
et qui lui ressemble d'ailleur.
Jusqu'a ce matin j'men portais bien,
mais merde qu'est ce qu'on se fait chier le jour du Seigneur quand on ne croit plus en celui ci,
j'me rapelle ma jeunesse, passé a l'Eglise de Hayange,
toujours pret a poncer les murs de l'Eglise et a faire l'animation les jours de Deuil,
Yen a eu des 180 sur les trois marches alors qu'a coté, ca rigolait pas trop,
Nous a t-on remerciait, ne serais ce qu'une fois ?
Non ,monsieur,
c'est peut etre ca la charité Chretienne.

Tout ca pour dire que quand on peut pas aller a la place de Hayange le Dimanche, qu'est ce qu'on se fait chier....

God bless Fensch valley.


Eu estou a brincar_ on s'fait chier from johann25 on Vimeo.

jeudi 15 janvier 2009

Conferences


Ce matin j'ai appris la concentration , le tempo, la perfection et le kathalaki avec un maitre indien dans un beau lieu où y'avais plein de lumiere d'un soleil matinal qui m'a plongé dans une torpeur printanniere, toute la journée.
Je me suis, aussi, assis sur le banc d'une petite place en mangeant des patisseries.

Collec' 2009




Alors qu'est ce que vous en pensez? Pour lequel vous seriez pret à debourser?
Pour le dernier model, y'aura aussi un tshirt bleu avec le logo en rouge et jaune.

lundi 12 janvier 2009

La charité chrétienne n'est ce qu'elle était

Un gus d’une organisation humanitaire me court aprés dans la rue pour soulager mon compte bancaire suisse, pour soutenir l’action de ses corrolégionaires qui se dore la pillule dans les pays du sud. 
En plus d’être d'une couleur différente de la mienne, ce jeune homme sent trés mauvais de la bouche et s’evertue à avoir un contact rapproché avec ma personne.
Comment lui expliquez, sans le froissez, que ma famille a batie une conséquente fortune durant la seconde guerre mondiale, ce qui leur à permis d’être à la tête de la plus grande entreprise de marchandage d’armes?

J’ai bien peur qu’il ne comprenne que je ne prefere pas m’emputer de mon crabe du kapchapka quotidien pour refiler un bifeton mensuel à ces organisations qui s’evertuent à barrer la routes aux affaires familliales, et pis si mes parents savaient cela je serait surement déheserité.

Non je ne prendrais pas ce risque fou.
Je prefere lui signaler son cruel manque de style vestimentaire tout en plaçant une singulière remarque sur son odorat buccale plus que suspiçieuse.
Je ne comprends pas ses balbutiements soudain, mais la bave aux levres et les yeux injectés de sang m’indiquent que ce jeune homme s’aventure sur un discours houleux et je dénote même quelques insultes argotiques voir même d’une langue étrangère, à mon encontre.
Fort heuresement pour lui, un collègue vient le raisonner et le retenir de me toucher. Dommage pour moi, car lui coller un petit procès m’aurait amuser un peu en cette morne journée ou le CAC 40 est toujours aussi bas. 


Crapuleuse fenetre d'un bruxellois qui doit faire partis de ceux qu'imaginent que le King vit caché dans un motel en l'Arizona

Sinon PAR LA y'a le tisseur qi tisse vers le millénaire, JBaise on le savait que t'étais un pro.

samedi 10 janvier 2009

Foutage


Savez vous que le mot "fur" de "au fur et à mesure" n'est pas un mot?

vendredi 9 janvier 2009

a Ruina

l'alcool a Noel ou comment j'ai grillé un examen.

J'sais plus si c'était après ou avant avoir sabrer un Champagne dans un champs à Hettange, enfin quoi qu'il en soit, j'me souvient d'un Matthieu Becker tout en sueur racontant l'Architecture un verre à la main, le cigare long et les yeux mousseux,
il citer le "Bauhaus" avec tant d'amour que je lui devais bien le Premier post Architectural du mégot.
Alors voila j'ai un examen, c'est dessin de site, le dernier exercice c'était choisir un batiment connu (c-a-d Archi connu.....), puis en faire l'analyse et tout le toutime j'vous laisse aprécier ma présentation, une des plus noirs et blanc que j'ai pu faire me direz vous, oui mais y a aussi du niveau de gris fieu.
et quel niveau de gris José. Le batiment c'est une ruine dans la foret derrière Lisbonne, j'connais pas l'Architecte.


mais n'oublions pas le titre du post, et la deuxième chose qui me pousse a poster c'est comme d'habitude pour hurler ma haine envers les injustes, défendre le Juifs et l'oprimé en quelque sorte, stopper la fuite de gaz et arétez la douche comme disait De gaulle, histoire qu'y reste assez d'eau chaude pour le bain, disez Pétain
enfin j'arrete la ,
Bref ce matin j'débarque en cours, le sommeil court et l'oeil petit.
J'arrive a l'exam, je plaquarde ma présentation qui est assez imposante en vrai, genre 1mètre de haut, des croquis à taille de tête humaine.
Je défie le prof du regard, en voyant mes yeux rouge de grippe il comprend qu'il doit venir tout de suite,
je brame 2, 3 mots en Portugais pour m'excuser de mon retard,
et la bim boum crack.
il ne comprend pas mes croquis a échelle de tête humaine, il me dit que le batiment que j'ai choisi c'est pas connu, que c'est juste une ruine, perdu dans la banlieue de Lisbonne.
J'acquiesse et je toux au toutise.
je laisse un petit silence et je commence ma défense, j'argumente que même les ruines ont leurs importance et bla bla bla....
et la je le vois changer de tête, il palie....
Je palpe la tension et me gratte les fesses.
il ne dit toujours rien.
Le silence continue, je vois qu'il perd ses moyens, tout défile devant ses yeux, ils pensent à tous ces hotels de Luxe qu'il a construit sur les îles de Madeire. Il les voit dans 100 ans , abimé sans toit, les murs vieillit par la pisse des chiens, il comprend qu'on ne se souviendra meme plus de lui, de sa rénovation du Macdonald de Cruz Quebrada, de son article dans "Archi plus", de sa maison style Le Corbusier....

Bref j'ai pas compris, mais après un silence de 10 minutes il m'a dit "très bien, monsieur Roann",
je ne saurais jamais à quoi il pensait....
Pensait-il a tous cela?
a-t-il aimé mon travail?
le manque de sommeil m'aurait-il fait dormir pendant qu'il parlait?



mercredi 7 janvier 2009

lundi 5 janvier 2009

J'ai de très belles photos du 31 parmi lesquelles:

Promis je les posterai mieux un de ces quatre.

jeudi 1 janvier 2009

BRAVO


Ma première oeuvre d'art sur illustrator. Dîtes moi bravo. Envoyez moi des messages de félicitation. Bravo Charlie Bravo.
BRAVO Charlie
BRAVO
encore
on en veut d'autres
Bravo Charlie
BRAVO

Fonds de poche.

Aprés avoir, bu vomis, manger, dis 33 quarante quatres fois, être passé dans la nouvelle année et être a deux doigt de m'étrangler avec mon pouce j'ai retrouvé cette piece orthographique de toute beauté.
Je vous laisse apprécier la prose.